Inauguration de la Chaire d’excellence Jacques-Beaulieu à l’INRS de Varennes

Daniel Bastin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Lundi dernier, on a procédé à l’inauguration de la Chaire d’excellence Jacques-Beaulieu au Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS, situé au 1650, boulevard Lionel-Boulet à Varennes.

Dans l'ordre habituel : MM. Daniel Coderre, directeur général de l'INRS, Jean-Claude Kieffer, professeur au Centre Énergie Matériaux Télécommunications, Gérard Mourou, premier titulaire de la Chaire d'excellence Jacques-Beaulieu, Martin Damphousse, maire de la Ville de Varennes, Alain Fournier, directeur scientifique, et Federico Rosei, directeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications

Le Centre Énergie Matériaux Télécommunications a voulu de cette façon rendre hommage à Jacques Beaulieu, un chercheur de haut calibre qui a profondément marqué la recherche au Québec et qui est l’inventeur du laser à dioxyde de carbone, aussi appelé CO2-TEA.

« Ce laser se caractérise par son faible coût, sa portabilité ainsi que sa superpuissance et est considéré à travers le monde comme une révolution technologique. Ce type de laser a permis de réaliser d’importantes avancées dans le domaine de la recherche universitaire en physique des plasmas, en spectroscopie, en traitement de matériaux et en photochimie », pouvait-on lire dans les informations remises aux journalistes présents à cette occasion.

Le directeur général de l'INRS, monsieur Daniel Coderre, et le directeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications, le professeur Federico Rosei, ont fait connaître le premier titulaire de la chaire, soit Gérard Mourou, un physicien français reconnu à travers le monde pour ses travaux en science et technologie ultrarapide, de même que ses contributions en électronique, optoélectronique, médecine et archéologie. M. Mourou est également directeur du Laboratoire d'optique appliquée à l'École polytechnique de Paris et directeur du projet européen ELI (Extreme Light Infrastructure).

« Ce physicien a notamment révolutionné le traitement des impulsions courtes avec la méthode d’amplification par dérive de fréquence (CPA), ce qui a ouvert la voie à des lasers ultrapuissants et de plus petite taille. Cette invention a permis d’introduire massivement les lasers à impulsions courtes en médecine, biologie, chimie et dans le monde industriel. Nouvellement admis à l’Académie des sciences russe, M. Mourou a reçu le prix le plus prestigieux décerné en optique, laser et optique quantique, le prix Charles H. Townes remis par l’Optical Society of America. »

Messieurs Coderre et Rosei ont fait savoir que, dans un premier temps, la chaire d’excellence se concentrera sur le laser et la photonique. « Il s’agit d’un domaine où le Centre excelle et se démarque grâce au Laboratoire de sources femtosecondes, aussi connu sous le nom d’Advanced Laser Light Source (ALLS), et à l’expertise de ses professeurs. »

« Il y aura rotation pour le choix du titulaire et du domaine de recherche représenté, comme les chaires Blaise Pascal en France. De fait, les titulaires seront des personnalités du monde scientifique faisant partie de l’élite internationale dans des domaines de recherche prioritaires pour le Centre : photonique-optique, matériaux avancés, télécommunications et matériaux énergétiques. »

À titre de premier titulaire de la chaire, M. Mourou participera à différentes activités publiques, dont des allocutions, des présentations, des séminaires, etc.

Organisations: Centre Énergie Matériaux Télécommunications, INRS, Laboratoire d'optique École polytechnique de Paris Académie des sciences russe Society of America

Lieux géographiques: Québec, France

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires